Nawak 83

La légende des Nawak 83 se perd dans la nuit des temps, mais c'est en 1998 seule­ment qu'ils déci­dèrent de ras­sem­bler quelques cais­sons et amplis autour d'un groupe élec­tro­gène pour orga­ni­ser leurs propres soi­rées. Com­mu­niant autour d'une musique, d'un son, par­ta­geant une pas­sion com­mune pour la joie et la bonne humeur, ils se mirent alors à répandre leur vision de la fête en musique dans tous les coins per­chés du Haut-Var et d'ailleurs, col­por­tant leurs sono­ri­tés auda­cieuses aux oreilles des teu­feurs sub­ju­gués.

Une de leurs nom­breuses et remar­quables carac­té­ris­tiques est leur refus sys­té­ma­tique d'acheter le moindre haut-par­leur : par­tie de quelques enceintes bri­co­lées bran­chées sur des amplis de for­tune, la joyeuse troupe béné­fi­cie aujourd'hui, grâce au talent du cha­ris­ma­tique Hor­rible, du sur­puis­sant Hor­rible Voice Sys­tem (HVS) qui n'est rien d'autre qu'un set de cais­sons alliant énorme puis­sance et excel­lente qua­li­té sonore rac­cor­dés à des amplis pro­fes­sion­nels et diverses obs­cures machines dont la voca­tion pre­mière semble être de balan­cer un son de la mort qui tue, rien que ça.

Sur ce superbe sound sys­tem jouent des artistes de tous bords musi­caux qui, cha­cun dans son style, s'appliquent à ravir les oreilles et faire remuer les popo­tins. Qui n'a jamais enten­du les mélanges exo­tiques de Zin­koo, le son brû­lant de Neï­baf, les envo­lées lyriques de Tik­Tak, l'ardeur galo­pante de 100­froid ou la légè­re­té éthé­rée de Beu — pour ne citer qu'eux — manque sérieu­se­ment de réfé­rences à son réper­toire !

Il n'existe mal­heu­reu­se­ment pas beau­coup d'archives de leur épo­pée, mais vous trou­ve­rez ce que j'ai pu ras­sem­bler sur ce site, à savoir quelques pho­tos et un peu de son dis­po­nible dans l'espace de télé­char­ge­ment.

Back to top

Pas peur d'Hadopi

Ce site Web est accessible en




ipv6 ready